Traitements

Vérifier les indications et les dosages à l'aide d'une autre source d'information

Douleur Chronique

Dr. Ph. Rault / Copyright 2013 - 2021


EMDR

Eye Movement Desensitization and Reprocessing ou Désensibilisation et Retraitement par les Mouvements Oculaires
Cette psychothérapie a été mise au point dans les années 1980 aux Etats Unis par Francine Shapiro, Ph. D.
Sa principale indication est le traitement des événements traumatisants (connotation négative) qui sont souvent réduits au terme anglo-saxon de Post Traumatic Stess Disorder (PTSD). En fait, tout événement de vie peut être à l’origine d’un tramatisme psychologique qui peut laisser une cicatrice active délétère.

Adapté d’après « Questions à Francine Shapiro » sur le site du New York Times

? - Mécanisme du PTSD
Le PTSD apparait lorsqu’une expérience négative dégrade le processus physiologique d’information au niveau du Système Nerveux Central (SNC). Habituellement, les expériences négatives de vie se transforment en phénomène adaptatifs et c’est le rôle du SNC. Cependant, cela peut ne pas se produire et le résultat conduit au stockage de pensées, d’émotions, de comportements et de sensations négatives. Il s’agit d’un traumatisme psychologique qui va évoluer pour lui-même avec ses conséquences négatives.

? - Mouvements oculaires et EMDR
Pendant le sommeil paradoxal (période des rêves), on constate l’apparition de Mouvements Oculaires Rapides (Rapid Eye Movements – REM). On pense que pendant le stade REM, le cerveau retraite les informations engrangées pendant la journée. L’idée est donc  d’utiliser les Mouvements Oculaires Alternatifs pour transférer les informations négatives stockées dans le cerveau émotionnel vers le cerveau cognitif (Retraitement).

Ouvrage: Eye Movement Desensitization and Reprocessing : Basic principles, protocols and procedures », Guilford Press (2001), Francine Shapiro, Ph.D

? - Protocole EMDR
Il y a 8 phases dans le protocole. Cela débute par l’identification du problème et le recueil des événement de vie significatifs. Il s’agit ensuite de mettre en évidence aussi bien les pensées  que les émotions et les sensations corporelles négatives. Le patient suit du regard les mouvements alternatifs de la main du thérapeute ce qui engage le processus curatif. Cela met en place un apprentissage qui est la base du processus adaptatif d’amélioration. Denouvelles et utiles émotions/pensées/sensations apparaissent.


EMDR - Douleur Chronique

On retrouve souvent chez les patients douloureux chroniques une expérience traumatisante. Cette expérience peut remonter à l’enfance mais aussi à une époque plus récente. Ainsi le souvenir d’un accident de la route (qui a provoqué un traumatisme physique) peut être revécu comme un événement négatif. L’annonce d’une maladie ou du résultat d’un examen peut agir de la même manière. Il arrive parfois qu’un patient garde le souvenir d’une parole ressentie comme une souffrance. Ceci participe à entretenir la douleur en agissant sur la matrice douloureuse (Pain Matrix).
En améliorant le souvenir (émotions/pensées) il est possible d’améliorer les sensations douloureuses corporelles.
Le thérapeute analyse le souvenir traumatisant en termes d'images, de pensées, d'émotions et de sensations corporelles. Pensées et émotions sont évaluées sur une échelle chiffrée. Dans la phase de désensibilisation (EMDR) interviennent les Stimulations Bilatérales Alternées (EMDR) ou mouvement oculaires alternatifs. Puis débute la phase de reprogrammation (EMDR).
Toutes ces phases (8 en totalité) se déroulent avec respect, bienveillance vis à vis du patient. L'événement traumatisant est "digéré" selon l'hypothèse théorique du Traitement Adapatatif de l'Information (TAI).


F. Shapiro - New York Times

Ecole Française de Psychothérapie

EMDR France