Pathologies

Douleur Chronique

Dr. Ph. Rault / Copyright 2013 - 2021


Colon Irritable et Hypnose



DoIsabelle Marc, MD, M.Sc.
Gonsalkorale WM, Miller V, Afzal A, Whorwell PJ.
Long term benefits of hypnotherapy for irritable bowel syndrome.
Gut, nov 2003 ; 52 : 1623-9.


Objectif
Certaines données probantes montrent qu’un traitement par l’hypnose peut réduire les symptômes du côlon irritable à court terme. La présente étude a pour but de déterminer si les bienfaits de la thérapie par l’hypnose persistent à long terme.

Participants
204 patients souffrant du syndrome du côlon irritable ont rempli des questionnaires évaluant leurs symptômes gastro-intestinaux et généraux, leur qualité de vie, leur niveau d’anxiété et de dépression avant, immédiatement après et jusqu’à cinq ans après l’hypnothérapie. Le côlon irritable était défini comme la présence de douleur et de distension abdominales associées à un transit intestinal perturbé sans anomalie hématologique, biochimique et sigmoïdienne. Tous les patients avaient été préalablement évalués par un gastroentérologue.

Interventions
Le traitement consistait en 12 séances hebdomadaires d’une heure d’hypnose. Chaque séance comportait une induction classique de l’état hypnotique suivie de suggestions de renforcement de la confiance en soi et de suggestions spécifiquement orientées sur le contrôle de la fonction intestinale et utilisant le transfert d’une sensation de chaleur par visualisation et par les mains.

Principales mesures de résultats
Les patients qui avaient suivi un traitement par hypnothérapie au moins un an auparavant et pendant jusqu’à cinq ans ont reçu par la poste une série de questionnaires qu’ils devaient remplir et renvoyer. Avant leur traitement et immédiatement après, tous ces patients avaient également rempli le même questionnaire évaluant sur une échelle visuelle analogue les symptômes coliques et extracoliques du syndrome du côlon irritable. Leur niveau d’anxiété et de dépression avait été mesuré par le questionnaire HAD (Hospital Anxiety and Depression).

Résultats
Sur les 273 questionnaires envoyés, 204 ont été retournés (75 %), 71 % ont rapporté une amélioration importante ou modérée de leurs symptômes à la fin du traitement et ont donc été classés comme ayant bien répondu à la thérapie par l’hypnose.
Parmi eux, 81 % ont maintenu leur amélioration dans le temps suivant le traitement par l’hypnose : le score global des symptômes du côlon irritable chez les bons répondeurs est passé en moyenne de 312,2 ± 7,4 (en préhypnose) à 173,7 ± 8,0 (au suivi).

Colon Irritable et Hypnose


Parmi ceux qui ont noté une légère détérioration de leurs symptômes au suivi, les scores de symptômes ont néanmoins toujours été significativement améliorés par rapport au niveau préhypnothérapie. Bien qu’ayant tendance à se détériorer avec le temps, la qualité de vie et les niveaux d’anxiété et de dépression restent significativement améliorés au suivi chez les bons répondeurs.
Enfin, on note une consommation moindre de médicaments (antispasmodiques, psychotropes) et un moins grand nombre de consultations médicales lors du suivi après le traitement par l’hypnose.

Conclusion
Les chercheurs concluent sur les effets bénéfiques et durables de la thérapie par l’hypnose sur une période de cinq ans pour les patients souffrant du syndrome du côlon irritable.

Commentaires
La douleur viscérale telle que perçue dans le syndrome du côlon irritable répond mal aux traitements classiques, bien que certains relaxants du muscle lisse aient montré une certaine utilité, de même que certains psychotropes. L’impact socioéconomique est important en termes de consommation de soins et de perte de productivité.
L’hypnothérapie est un traitement prometteur dans le syndrome du côlon irritable. Des essais cliniques randomisés sont nécessaires pour évaluer son rôle particulier et comparatif par rapport ou en association avec les traitements standard du syndrome du côlon irritable.

Milton H. Erickson


Milton Hyland Erickson, né le 5 décembre 1901 à Aurum (Nevada) et mort le 25 mars 1980 à Phoenix (Arizona), est un psychiatre et psychologue américain qui a joué un rôle important dans le renouvellement de l'hypnose clinique.
Son approche innovante en psychothérapie repose sur la conviction que le patient possède en lui les ressources pour répondre de manière appropriée aux situations qu'il rencontre : il s'agit par conséquent d'utiliser ses compétences et ses possibilités d'adaptation personnelles. Atteint de poliomyélite à l'âge de dix-sept ans, Erickson a été une figure emblématique du « guérisseur blessé », expérimentant sur lui-même, lors de sa réadaptation, certains phénomènes qu'il met ensuite en application dans l'hypnose thérapeutique.

Texte issu de l'article de Wikipedia consacré à Erickson